Rechercher

8 choses à savoir sur l’écologie en hébergement insolite

Dernière mise à jour : il y a 12 heures

Cet article est destiné à toute personne s'intéressant au domaine de l'hébergement insolite


Le tourisme dit de masse est de plus en plus critiqué pour ses conséquences néfastes sur l’environnement, il est aujourd’hui possible de voyager tout en réduisant son empreinte carbone. Le domaine s’est élargi et les clients ont des demandes plus spécifiques, mais également le secteur s’améliore et un concept a émergé.

C’est le concept du tourisme responsable, une façon de voyager qui séduit un bon nombre de voyageurs, car elle permet d’allier découverte et authenticité, expérience touristique et respect de la nature et des populations locales. Pour y arriver, cela commence par le choix de son hébergement : majoritairement de petites structures simplistes. Et lorsque l’on souhaite s’offrir une petite escapade en pleine nature, la meilleure solution c'est : l’écolodge !


Un écolodge est un hébergement construit avec des matériaux naturels tels que le bois ou la terre, et implanté en pleine nature. Attention toutefois à ne pas se faire avoir, un écolodge est bien plus qu’une simple cabane dans les bois, et pour être reconnu comme tel, il doit respecter un certain nombre de critères : recyclage des déchets, ou encore le contrôle de la consommation d’eau et d’électricité, qui sont les bases d’un écolodge.


Que faut-il maitriser pour indiquer que son hébergement est écoresponsable ?


Y penser avant de créer son hébergement : 8 points à maitriser afin de créer son hébergement insolite écoresponsable :

  • Gestion de l’eau : ressources et assainissement Prévoir un moyen d’irrigation écologique robinetteries économes : Choisir de la robinetterie économe permettant de maitriser la consommation d’eau.

  • Arrosage raisonné : Arrosage régulé et automatique avec consommation réglée au préalable. Pour faire des économies d'eau dans l'hôtellerie, il est donc plus avantageux de récupérer les eaux de pluie pour des usages extérieurs, notamment pour l'arrosage du jardin. Mais même avec de l'eau recyclée, il vaut mieux être économe et arroser le soir pour éviter les pertes dues à l’évaporation.

  • Éclairage écologique : Choisir de l’éclairage autonome afin de limiter la consommation d’électricité.

  • Tri des déchets et recyclage : Mettre en place des objets de tri sélectif (différentes poubelles de tri sélectif, composteur), Privilégier des objets réutilisables et biodégradables.

  • Adapter son mode de restauration à ses valeurs : contacter les producteurs et restaurateurs locaux afin d’obtenir des produits locaux bio pour les différents voyageurs Utilisation de matériaux adaptés : utiliser des objets de décoration recyclée ou carrément upcycler (créer carrément de nous-mêmes les objets de décoration)

  • Incorporer son hébergement à la nature : Lors de la création il faut que le logement se fonde dans son environnement et ne doit évidemment pas être néfaste pour son environnement

  • privilégier les produits bio : Les produits achetés doivent être bio et bon pour la nature, de plus privilégier des produits réutilisables et sains.

Vous possédez les outils pour créer votre hébergement écologique néanmoins ce n'est pas pour autant terminé. Il existe également une partie qui doit être réalisée en post création.


Lors de la commercialisation de l’hébergement


-Proposer un petit déjeuner 100% constitué de produits locaux et/ou faits maison


-Proposer un panel d'activités telles que des randonnées, des visites de lieux historiques ou autres en privilégiant les activités non polluantes


-Utiliser une décoration recyclée si possible


-Prôner les ustensiles réutilisables, lavables et écologiques.


-Privilégier des produits d'entretien écologiques régionaux


Pour plus d'informations sur les bonnes pratiques à avoir après la commercialisation de votre hébergement, consultez l'article sur " l'hébergement insolite éco-responsable" de tendance insolite.


Comment justifier que son hébergement est écoresponsable ?


Tous les hébergements touristiques peuvent devenir des hébergements écologiques à partir du moment où ils l’ont choisi et qu’ils mettent en place des actions concrètes pour y arriver. Les actions des établissements peuvent être valorisées par l’attribution d’un label. Un label permet aux consommateurs de reconnaitre les entreprises engagées dans une démarche écoresponsable et tournées vers la meilleure limitation de leur empreinte carbone.  Il existe un nombre important de labels qui certifient des efforts faits par les hôtels, campings ou infrastructures de tourisme en matière de développement durable.


Le label vous donne accès à :


1) Une meilleure visibilité de votre offre commerciale : le label permet une communication et un référencement national (catalogue, site internet)


2) La possibilité d’utiliser un service de réservation en ligne (centrale de réservation) et de s’appuyer sur un réseau pour bénéficier de formations, de conseils, d’espaces collaboratifs,


3) La possibilité de demander des aides publiques


Il faut savoir cependant que :


La cotisation peut être significative. L’utilisation de la centrale de réservation impose un choix de périodes dédiées à ce mode de réservation et le versement d’une commission sur les séjours confirmés, certains labels imposent une durée d’engagement de plusieurs années, adhérer à une démarche de qualité peut générer des investissements conséquents pour rentrer dans les critères du label et s’y maintenir en acceptant les contrôles inopinés et indépendants obligatoires.


Un calcul avantage/coût doit être fait en sachant que pour le client, la labéllisation est synonyme :


-De gage de qualité : il garantit à minima la qualité d’accueil, du confort, de l’environnement …,

-Du meilleur rapport qualité-prix,

-D’une offre commerciale sérieuse,

D’un suivi de la satisfaction client (questionnaire de satisfaction, médiation, traitement obligatoire des réclamations clients…)

Les labels les plus importants sont les suivants :



CLEF VERTE

Il s’agit du premier label international du tourisme durable. La Clef verte est attribuée sur une base de critères internationaux communs à tous les pays. Ces critères concernent aussi bien la politique environnementale, la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, les achats responsables, le cadre de vie ou encore la sensibilisation des équipes à l’environnement. Le dossier est à renouveler chaque année. La Clef Verte certifie les campings, les hôtels, les meublés de tourisme, les chambres d’hôtes, les résidences de tourisme, les auberges de jeunesse, les villages et les centres de vacances.



ÉCOLABEL

C’est le label écologique officiel européen, connu et reconnu dans tous les pays membres de l’Union européenne. Il est délivré aux hébergeurs touristiques intégrant une démarche environnementale et durable à l’issue des résultats d’un audit.




BIO-HÔTELS

Bio Hôtels est un label pour hôtel écologique ciblant en particulier l’alimentation. Les bio hôtels répondent à des critères poussés répondant à des normes écologiques pour respecter leur environnement. Les établissements composent leurs menus avec des produits 100% biologiques. Vous dégusterez une cuisine 100% bio issue de produits locaux. Les chambres sont construites dans un souci d’harmonie avec la nature avec des matériaux biodégradables et dont l’impact sur l’environnement est par conséquent minime.


GREEN GLOBE

Ce label se distingue des autres, car c’est le premier programme international de certification pour l’industrie du voyage et du tourisme. Il est décerné aux organisations touristiques avec une démarche d’amélioration de la gestion environnementale et sociale de leurs activités.




HÔTELS AU NATUREL

Hôtels au naturel est une marque réservée aux établissements touristiques implantés sur des sites privilégiés, au cœur de parcs naturels régionaux par exemple. Ils mènent des actions écoresponsables. Les actions s’inscrivent sur 3 axes : le territoire, l’humain et le respect de l’environnement. Chaque hôtel veille à respecter la faune et flore, à valoriser le patrimoine, notamment en sollicitant artisans et producteurs locaux. Chaque établissement est également impliqué dans le tri des déchets et s’engage sur la limitation des consommations d’eau et d’énergie.



LA VIA NATURA

La Via Natura est une association regroupant les campings engagés à réduire au maximum leur impact sur l’environnement. Les actions se déclinent autour du tourisme durable, l’utilisation de ressources renouvelables (production d’eau chaude, solaire, réduction de la production de déchets, utilisation de produits d’entretien écoresponsables…) ou encore le recours aux véhicules électriques, vélos et covoiturage.

Mis à part les labels, il y a également le fait d’être présent sur les OTA lié au secteur de l’hébergement écoresponsable.

Les plus importants sont les suivants :

We Go GreenR, Voy’Agir, La Via Natura, Vaovert, TripforTrees, Ethik Hôtels, Solikend, Les oiseaux de passage, GreenGo, Fairbooking, Green Trip, Tookki, Fairbnb, FeelinGo.

Ces 14 plateformes sont spécialisées dans la mise en avant des hébergements éco-responsables et peuvent être intéressantes pour le placement de son entreprise et la valorisation de son hébergement éco-responsable.


Un écolodge mis à part son côté écologique et environnemental peut être un atout commercialement parlant. Si votre hébergement est considéré comme étant vert, vous pourrez toucher une cible qui est intéressée directement par les hébergements éco-responsables et donc vous serez dans la capacité de toucher une nouvelle cible.


219 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout